La taxe de sejour

Dernière info du 30 septembre 2016

Le Conseil Communautaire de la Communauté de Communes Conflent Canigó s'est réuni jeudi 29 septembre 2016 durant lequel il a été décidé d'instaurer la taxe de séjour intercommunale au réel, à compter du 1er janvier 2017.

La délibération peut être téléchargée ci-dessous.

Télécharger
Délibération du 29 septembre 2016
instauration de la taxe de séjour au réel à partir du 1er janvier 2017
delib TdS-03102016101003.pdf
Document Adobe Acrobat 2.1 MB

La taxe de séjour, à quoi ça sert ?

La taxe de séjour est en vigueur depuis 1910 en France. Elle est perçue dans la grande majorité des destinations touristiques.

La taxe de séjour a vocation à contribuer au financement des dépenses publiques liées à l'accueil des touristes, à la promotion et au développement touristique du territoire.

Les propriétaires hébergeurs sont chargés de collecter cette taxe auprès de leurs clients avant de la reverser à la Communauté de Communes.

Le montant de la taxe de séjour dépend de plusieurs critères : le type d'hébergement et l'âge de la personne concernée.

 

 

 

Comment ça marche ?

Pour l'année 2017, la Communauté de Communes instaure la taxe de séjour intercommunale au réel.

Son montant sera demandé au client en supplément du montant de sa location. Les touristes majeurs hébergés  paieront la taxe de séjour en fonction des nuits passées sur le territoire de la Communauté de commune, pendant l'année civile.

Le propriétaire hébergeur doit faire une déclaration annuelle auprès de la Communauté de Commues et tenir un registre récapitulatif papier indiquant le nombre de personnes ayant logé dans son ou ses établissements, précisant le nombre d'adultes et le nombre de personnes exonérées. (cf ci-dessous) et le montant correspondant.

 

 

Perception de la taxe de séjour, quel calendrier ?

Début octobre, l'hébergeur  transmet à la communauté de Commune sa déclaration de nuitées effectuées entre le 1er janvier et le 30 septembre, soit par l'intermédiaire de la plateforme internet dédiée à cet effet, soit par déclaration écrite.

En janvier de l'année suivant, l'hébergeur compète le formulaire en fonction des nuitées réalisées jusqu'à la fin de l'année.

Pour ceux qui le souhaitent, la déclaration en ligne peut être mise à jour mensuellement ou trimestriellement.

 

La taxe est payable auprès du Trésor Public par les propriétaires hébergeurs aux dates fixées par délibération du conseil communautaire.

 

 

Vous connaissez le tarif ?

Le calcul de la taxe de séjour concerne les hôtels, les meublés, les résidences, les villages vacances, les chambres d'hôtes, les campings et autres hébergements de plein air, les aires de camping cars et parcs de stationnement.

Coût par personnes et par nuitées :

 

 

Type de structure Taxe
Hôtels et tous les hébergements classés 5* 0.88 €
Hôtels et tous les hébergements classés 4* 0.77 €
Hôtels et tous les hébergements classés 3*, 2*, 1* et non classés, et les aires de camping-cars 0.55 €
Terrains de camping et autres hébergements de plein air 3*, 4* et 5* 0.33 €
 Terrains de camping et autres hébergements de plein air 2*, 1* et non classés  0.22 €

(y compris la taxe de séjour additionnelle départementale)

 

 

Sont exemptés de la taxe de séjour :

·         Les personnes mineures

·         Les titulaires d'un contrat de travail saisonnier et employé sur le territoire intercommunal.

·         Les personnes bénéficiant d'un hébergement d'urgence ou relogement temporaire

 

·         Les personnes qui occupent des locaux dont le loyer est inférieur à 5€/jour.

 

 

Vous avez une question ?

Vous souhaitez des précisions sur la taxe de séjour,  vous pouvez contacter les responsables accueil de chaque antenne de l'Office de tourisme qui répondront à vos questions où transmettront votre demande à la personne en charge du dossier  à la Communauté de Communes.


Télécharger
Déclaration à remplir et envoyer à l'OTI
DECLARATION TAXE DE SEJOUR (1).pdf
Document Adobe Acrobat 347.3 KB